Cliquez sur la bannière pour revenir à la page d'accueil
Hornblower C.S. Forester Portraits Vie à bord Marine Divers Contact A propos de = Boutique =

Le rat

http://www.cap-horn.be/vie_a_bord_rats.php | 22-11-2017 04:44 | © 1999- N. Grigorellis

Le rat protégeait les marins contre le scorbut !

Le rat possède naturellement les enzymes nécessaires à la synthèse de sa vitamine C en plus de la vitamine B3 (aussi appelée vitamine PP ou niacine) afficace contre la pellagre. On dit que le rat est athéro résistant. En mangeant du rat, les marins consommaient donc un peu de vitamine C, surtout en mangeant les abats !

Les deux espèces qui vivent en Europe sont originaires d'Orient : le rat noir (rattus rattus) vient d'Asie du Sud-est et est arrivé en Europe durant la préhistoire ; le rat d'égout (rattus norvegicus) est arrivé plus récemment du nord de la Chine, sa présence est attestée dès 1727.

Le rat

Une seule femelle peut donner naissance à 55 jeunes par an, soit plus d'une centaine au maximum pour sa vie entière !

Même si avec d'autres espèces animales, ils jouent le rôle de réservoir de nombreuses maladies parasitaires transmissibles à l'homme (salmonelloses, typhus, fièvres diverses...), les rats interviennent dans le recyclage de nos déchets. On a pu calculer que la population de rats de la ville de Paris dévore 800 tonnes d'ordures par jour, un coup de pouce apprécié par les services... d'hygiène.

Un rat mange l'équivalent de 25 à 40 grammes de céréales par jour mais il détruit beaucoup plus qu'il ne mange. Les dégâts indirects sont très importants : pour un grain dévoré, 10 à 15 grains sont souillés d'urine ou d'excréments et rendus inconsommables. Et les réservoirs métalliques ne l'arrêtent pas : l'émail recouvrant ses incisives présente une dureté plus importante que celle du plomb, de l'aluminium, du cuivre ou du fer, des métaux qu'il peut donc ronger !

Dans le Sud de la Chine, le rat est une viande de consommation courante. En Afrique, les rats géants sont appréciés. En revanche, dans les pays occidentaux, le mets n'est plus au menu depuis des lustres.


Sources
  • Médecin général Niaussat, in Histoire de la marine, de D. Costelle, éditions Larousse, 1979.
Info