Cliquez sur la bannière pour revenir à la page d'accueil
Hornblower C.S. Forester Portraits Vie à bord Marine Divers Contact A propos de = Boutique =

Amiral Horatio Nelson

http://www.cap-horn.be/portrait_r_nelson.php | 22-10-2017 01:09 | © 1999- N. Grigorellis

HORATIO VISCOUNT NELSON, DUKE OF BRONTE (1758-1805)

Bien que n'intervenant pas dans les récits du capitaine Hornblower, l'amiral Nelson, ses exploits et le événements historiques de cette époque constituent la toile de fond de cette série de romans.

La littérature concernant Horatio Nelson est très importante. Vous trouverez ci-dessous dans un tableau les dates les plus importantes de sa vie.

1758 Naissance de Nelson le 29 Septembre à Burnham Thorpe, Norfolk. Cinquième fils et sixième enfant (sur onze) d'un pasteur, le révérend Edmund Nelson et de Catherine Suckling.
- Débarquement anglais au port du Guildo (Bretagne nord). Le duc d'Aiguillon les bat à St Cast.
1770 En novembre le jeune Horatio (12 ans) commence sa carrière maritime, en rejoignant le bord du H.M.S. Raisonnable (64 canons) commandé par son oncle le capitaine Maurice Suckling.
1771 Horatio suit son oncle à bord du H.M.S. Triumph (74 canons).
- Le comte de Boynes devient secrétaire d'Etat à la marine.
1772 Suckling fait embarquer son neveu à bord d'un marchand le Mary Ann (armement Hibbert, Pumer & Horton). Il lève l'ancre en août, destination les Caraïbes et première transocéanique pour le futur héros de l'Angleterre. A son retour, il rejoint le H.M.S. Triumph, comme marin confirmé.
1773 Il embarque en tant qu'aide timonier, à bord du Carcass en partance, pour une expédition polaire, du 4 Juin au 15 Octobre.
- Naissance de Surcouf.
1774 Enrôlé à bord du H.M.S. Seahorse (Frégate de 20 canons), commandant G. Farmer, ancien subordonné de Suckling. Il fait partie de l'escadre, commandée par l'amiral Hughes, en partance pour les Indes Orientales. Horatio sera rapatrié sanitaire à bord du H.M.S. Dolphin, qui rejoint Spithead en Septembre 1776.
- Mort de Louis XV.
- Boston tea party.
1776 Nommé enseigne de vaisseau à 18 ans, il rejoint le Worcester petit bateau rejoignant la Méditerranée en mission d'escorteur.
- Déclaration d'indépendance des Etats Unis d'Amérique.
1777 De retour à Spithead, il passe son brevet de lieutenant le 9 Avril. Nelson rejoint dès le lendemain le H.M.S. Lowestoffe (Frégate de 32 canons), commandant W. Locker. en tant que second lieutenant. Destination : mer des Caraïbes. Le Lowestoffe mesure 40 mètres de long, déplace 400 tonneaux et porte un équipage de 260 hommes. En juillet, le Lt. Nelson remplace le Cdt. Locker, malade, et remplit de façon très satisfaisante toutes ses missions.
1778 Sur recommandation de Locker, Nelson est nommé lieutenant de vaisseau. Il rejoint le H.M.S. Bristol, navire amiral portant les couleurs de sir Peter Parker.
- Mort de Voltaire.
1779 Nommé capitaine de vaisseau en juin, Horatio Nelson prend le commandement du H.M.S. Hinchinbrook. Après avoir sillonné la baie du Honduras à bord du H.M.S. Badger.
- L'Arethuse (U.K.) agresse la Belle Poule sans déclaration de guerre.
1780 Nelson est choisi pour instruire le prince William (futur William IV roi de Grande Bretagne.) dans l'art de la tactique navale. Toutefois, lors de l'affaire de la rivière San Juan sa frégate, le H.M.S. Hinchinbrook, sert de transport de troupe. Ce qui ne l'empêche pas de débarquer et de participer à l'opération. Avant la fin, il est nommé à bord du H.M.S. Janus (44 canons), qu'il rejoindra dans un état critique. Il est rapatrié par son ami Cornwallis, commandant du HMS Lion (64 canons) qui rejoint Spithead en novembre.
1781 En août, Nelson prend le commandement de la frégate H.M.S. Albermale. Il assurera l'escorte d'un convoi marchand destiné au Québec. Il restera à bord jusqu'en juin 1783, date à laquelle son bateau sera désarmé à Spithead. Entre temps, il croise au large des côtes américaines, et rejoint les Bahamas.
- Suffren bat les anglais en Indes.
- Siège de Gibraltar.
1782 Victoire de Madras. Suffren 1782.
1783 Paix de Versailles, perte du Canada.
1784 Commandant de la frégate H.M.S. Boreas, en poste à Antigua (West Indies). Sa mission consiste à chasser les contrebandiers américains, qui menacent le commerce de la mère patrie. Il applique si bien les directives de l'Amirauté, qu'il s'attire les foudres de tous les partis, et de ses supérieurs. Il fait preuve d'une grande liberté d'interprétation de ses ordres, souvent qualifiée d'indiscipline et de rébellion.
- Mort de Diderot.
- Castries crée médecine et pharmacie navales. Il est remplacé par La Luzerne, savant naturaliste.
1787 Nelson rencontre et épouse Frances Nisbet, lors de son tour opérationnel aux Antilles.
1789 Nelson en demi solde.
- Prise de la Bastille.
- Valmy (20/09/1792).
1793 Nelson prend le commandement du H.M.S. Agamemnon, 60 (64 ?) canons. Sous les ordres de l'amiral Samuel Hood. Nelson soutient l'occupation de Toulon par les forces britanniques et espagnoles.
- Exécution de Louis XVI.
- Embargo anglais sur les navires français. Guerre de Vendée.
1794 Nelson participe activement à l'occupation de la Corse, et à la prise de Bastia et de Calvi. L'action de Calvi lui coûtera son oeil droit.
- Affaire de Quiberon (06/1795.)
1796 Nelson est nommé commodore. Il rejoint le H.M.S.Captain et joue un rôle décisif dans la victoire sur la flotte espagnole au Cap St Vincent. Il souffrira longtemps de la gloire attribuée au seul amiral John Jarvis qui devient Earl St Vincent.
- Surcouf corsaire dans l'océan indien.
1797 En Juillet, Nelson conduit une attaque violente sur Santa Cruz de Tenerife (Iles Canaries). C'est un échec qui lui coûte son bras droit sectionné en partie par un éclat. Au cours de cette action, il fait preuve d'une grande audace et d'un sang froid sans égal.
- Lancement du USS Constitution. (conservé à Boston, Mass.)
- Mutinerie générale de la Home Fleet.
1798 En avril, Nelson hisse ses couleurs sur le H.M.S. Vanguard à bord duquel il engage la Bataille du Nil. A Aboukir, par une manoeuvre d'une audace rare, Nelson surprend et détruit la flotte française au mouillage. Cette première victoire historique, bloque Bonaparte et son armée au Moyen Orient. Ce coup assure à l'Angleterre la maîtrise de la Méditerranée.
- Bonaparte s'empare de Malte et débarque en Egypte.
- Le roi de Naples fuit en Sicile.
- Bonaparte bat les anglais à Aboukir (sur terre !) et rentre à Fréjus (octobre) à bord du Muiron.
1799 Nelson s'occupe de la protection du royaume de Naples, et de Lady Hamilton, amie intime de la reine (soeur de Marie Antoinette).
1800 Le roi de Naples, Ferdinand I confère à Nelson le titre de duc de Brontë, en remerciement de ses actions qui ont conduit à la restauration des Bourbons à la tête du royaume de Naples et de Sicile.
- Création de la Banque de France.
- Bonaparte nommé premier consul.
- Bataille de Marengo.
1801 Nelson est élevé au rang de vice-amiral. Malgré cela, il doit servir sous les ordres de Sir Hyde Parker lors de l'envoi de la Flotte en mer Baltique. Encore une fois il fait preuve d'efficacité et d'indépendance dans l'exécution des ordres. A la bataille de Copenhague, sous le matraquage de l'artillerie danoise, on lui signale que Sir Parker a fait hisser le signal n° 39 signifiant d'arrêter l'action et de se replier. En fâcheuse position, Nelson porte sa longue vue à son oeil invalide et fait constater qu'il n'a pu voir ces instructions. En très mauvaise posture, il fait cesser le tir, et envoie un plénipotentiaire porter un ultimatum aux Danois. Ceux ci, sachant qu'ils ne peuvent attendre de secours des Russes (bloqués par les glaces), ainsi que des autres alliés de la ligue des neutres, acceptent les conditions de Nelson. La mer Baltique est ouverte aux actions de la flotte anglaise. En août, Nelson tente de détruire la flotte d'invasion de Boulogne. Ce fut un échec, Latouche-Tréville ayant bien préparé son affaire. Nelson perd 12 embarcations et environ 200 hommes.
- Expédition Leclerc contre ToussaintLouverture, à St Domingue.
1802 Le traité d'Amiens met Nelson en demi-solde. Sa liaison avec Lady Hamilton fait scandale en Angleterre. Ses relations tendues avec l'amirauté ne s'en amélioreront pas.
- Vente de la Louisiane aux U.S.A.
- Naissance de Victor Hugo.
1803 La reprise des hostilités contre les Français le fait nommer commandant de la flotte de Méditerranée. Le 23 mars, l'amiral Nelson hisse ses couleurs sur le H.M.S.Victory. Il assure le blocus de Toulon, port où se trouve la flotte de l'amiral Pierre Charles de Villeneuve.
1804 Le Victory à Alger. Nelson doit régler un différent avec le Dey.
- Promulgation du code civil.
- Sacre de Napoléon empereur.
1805 Villeneuve réussit à sortir de Toulon. La poursuite va le conduire aux Antilles puis à Cadix, où il rejoint la Flotte espagnole. Il n'en sortira que pour livrer la bataille de Trafalgar le 21 Octobre. Nelson, à bord du H.M.S. Victory, conduit la bataille de main de maître, assisté par Collingwood. Il ne verra pas sa plus belle victoire, un tireur isolé le blessant mortellement pendant l'action. Bilan de la bataille :
- Les Anglais : 0 vaisseau perdu sur 27 engagés.
- Les Français : 13 vaisseaux perdus sur 18 engagés.
- Les Espagnols : 9 vaisseaux perdus sur 15 engagés.
- Pertes anglaises : 400 morts et 1200 blessés.
- Pertes franco-espagnoles : 4500 morts et 3700 blessés. Cette victoire mit fin aux plans d'invasion de la Grande Bretagne par Napoléon et "Britannia rules the waves" jusqu'à la fin du siècle.
- Bataille d'Austerlitz.
1806 Funérailles nationales le 6 janvier. Horatio Nelson est enterré en la cathédrale St Paul (Londres) le 9 janvier. Son cercueil est réalisé dans un morceau du grand mât de l'Orient (vaisseau amiral français vaincu à Aboukir) par Mr. France entrepreneur à Pall Mall.
1849 La colonne Nelson est édifiée à Trafalgar Square, Londres.
- Présentation de la loi Falloux.
- Louis Napoléon, président de la République.

Uniforme de Nelson

Voir aussi
Voir aussi