Cliquez sur la bannière pour revenir à la page d'accueil
Hornblower C.S. Forester Portraits Vie à bord Marine Divers Contact A propos de = Boutique =
Film

Tournage du film de 1951

http://www.cap-horn.be/hornblower_film_1951_tournage.php | 13-12-2017 21:21 | © 1999- N. Grigorellis

La belle époque du cinéma

Le capitaine Hornblower

En décembre 1949, Bernard Voisin fut contacté par Ken Adam, représentant la branche anglaise de la Warner Bros pour la réalisation d’un film sur les aventures du capitaine Hornblower, héros du livre de C. S. Forester. Les vedettes étaient Grégory Peck et Virginia Mayo. Laissons la parole au spécialiste : "Une coque d’ancien cordier malouin, désarmé à Sète fut rachetée et reconvertie en frégate de la fin du XVIIIème. Il ne s’agissait pas d’un décor mais d’une réelle construction de bateau. Le cahier des charges précisait des contraintes de navigation sous voile avec des vents jusqu’à 18 nœuds et autres obligations que seul un producteur anglo-américain pouvait imaginer".


De profil : Gregory Peck

La conversion de ce bateau prit cinq mois, le tournage plus de trois mois et le chantier consacra près de 25 000 heures à ces travaux de collaboration avec Ken Adam. La Warner Bros confia au chantier la direction des opérations maritimes et de navigation ainsi que l’affrètement de la frégate et des douze annexes.

Plus vrai que nature !

Le port

Le tournage fut réalisé de fin juillet à début octobre 1950, principalement à Villefranche et dans la rade. Le quai Amiral Ponchardier, au pied de la vielle ville, fut le cadre d’une séquence censée se passer au tout début du 19ème dans la ville de Nantes. Bernard Voisin nous confie un petit secret : "La réalisation de cette séquence fut particulièrement réussie puisque dans un récent ouvrage illustré, figure la photo du décor accompagnée de cette légende : Le port avant 1900, (sic) les quais sans voitures mais avec les filets des pêcheurs ! "

D’autres séquences furent tournées dans la rade, le long de la côte ouest du Cap Ferrat et devant le port de la Darse.

Petits potins en coulisses !

"Cette période de tournage, nous rappelle B. Voisin, constitua une aventure assez exceptionnelle, avec des acrobaties imposées par les problèmes de couple de Raoul Walsh. Celui ci était marié à une charmante blonde - qui aurait pu être sa fille ou sa petite fille - et gardait un oeil très vigilant sur son épouse".


Pendant le tournage : Mary Walsh, Radyl Walsh et Frédy Mac Avoy

Cette dernière, de son côté, manifestait beaucoup d’intérêt pour Edmond T. Gréville, metteur en scène de l’équipe française qui doublait l’équipe anglaise pour des raisons syndicales. Gréville, rendait largement à Mary Walsh la sympathie qu’elle lui manifestait, aussi les séquences de tournage étaient elles fréquemment interrompues par la sempiternelle question : "Where is Mary ?". S’il n’obtenait pas de réponse, le mari jaloux se précipitait alors à la recherche de l’épouse volage...


Interview recueillie par : Jo Masnata, Colette Dory, Jean-Luc Belugou, Michelle Icard.
Transcription par : Michelle Icard
Date de mise à jour : 12/01/2007

Sources
Info