Cliquez sur la bannière pour revenir à la page d'accueil
Hornblower C.S. Forester Portraits Vie à bord Marine Divers Contact A propos de = Boutique =

J. R. R. Tolkien

http://www.cap-horn.be/hornblower_fan_tolkien.php | 13-12-2017 21:23 | © 1999- N. Grigorellis

Dans le premier volume du Seigneur des Anneaux de J. R. R Tolkien (Pocket 5452), La Communauté de l'Anneau, on peut lire la phrase qui suit : "... ce fut Tobold Sonnecor de Longoulet dans le Quartier Sud qui le premier fit pousser la véritable herbe à pipe dans ses jardins, du temps d'Isengrin II, vers l'an 1070 de la datation de la Comté". Mais pourquoi citer ici cette phrase tout à fait anodine qui n'éveille aucun intérêt particulier pour l'amateur francophone des aventures de Hornblower ?

Il faut s'intéresser à la version originale en anglais pour en trouver toute la saveur : "Tobold Hornblower of Longbottom in the Southfarthing first grew the true pipe-weed in his gardens in the days of Isengrim the Second, about the year of 1070 of Shire-reckoning."

Le nom "Hornblower" a été traduit en français par "Sonnecor", raison pour laquelle les lecteurs francophones ne s'aperçoivent de rien ! On peut se demander pourquoi Tolkien a utilisé le nom de Hornblower dans son livre.

C. S. Forester a écrit Retour à Bon Port (The Happy Return), son premier livre de Hornblower, en 1937, l'année-même où J. R. R. Tolkien écrit "Bilbo le Hobbit". Ce n'est que le 29 juillet 1954 que "La Communauté de l'anneau" est publié au Royaume-Uni par Allen & Unwin, tandis qu'aux États-Unis, Houghton Mifflin le publie le 21 octobre 1954. La parution n'a eu lieu qu'en 1954 suite à des difficultés avec les éditeurs, mais La Communauté de l'Anneau était globalement prêt depuis 1949. De 1937 à 1949, pas moins de cinq livres de Hornblower ont été édités et vendus avec succès.

J. R. R. Tolkien est-il un fan des aventures de Hornblower ? Est-ce un clin d'oeil ou un hommage que Tolkien a voulu intégrer dans son oeuvre en utilisant le nom de Honblower ?

Toutes vos suggestions sont les bienvenues.


Sources
Info